Décentralisation : Le Conseil régional du Centre s’offre un nouveau siège

C’est un édifice étalé sur une superficie de 1815 m² et sis au quartier Ouaga 2000 que le président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, a, aux côtés de plusieurs autres personnalités, inauguré ce vendredi 12 février 2021.

D’un coût global évalué à 1 441 777 843F CFA, le nouveau siège du Conseil régional du Centre (jusque-là au centre-ville) est un R+3 à usage de bureaux sur quatre niveaux. Il comporte, entre autres, 35 bureaux, trois salles de réunion de 22 places chacune, six magasins, six blocs de toilettes communes, un ascenseur, deux guérites, un groupe électrogène, un château d’eau plus un forage équipé. La deuxième phase des travaux va consister en l’achèvement du bâtiment administratif à usage de bureaux, la salle polyvalente et une passerelle.

Le parrain, Bala Alassane Sakandé s’est félicité de la volonté qui a permis d’ériger cette infrastructure à fonds propres

« Toutes les régions étaient dotées de siège sauf la région du Centre, et l’adage qui dit à tout Seigneur tout honneur n’a pas été respecté ici, parce que la région est la plus grande du pays en termes de populations », justifie le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, parrain de la cérémonie.

Il salue ce siège qui est, selon lui, la volonté des conseillers régionaux et qui va leur permettre de travailler pour le bonheur des populations de la collectivité.
Selon le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, cette infrastructure arrive à un moment où le processus de décentralisation est à une étape charnière ; celle du bilan de deux mandats effectifs depuis la communalisation intégrale, d’un renouvellement très prochain des organes des collectivités territoriales et d’une relecture des outils de mise en œuvre de la décentralisation pour un développement accéléré du pays.Outre le dévoilement de la plaque inaugurale, la cérémonie a été essentiellement marquée par la coupure du ruban, la visite des locaux et la plantation d’un arbre dans la cour

Magnifiant l’édifice, le ministre Sawadogo souhaite que les usagers fassent preuve de respect du bien public afin de léguer aux générations futures, un ouvrage digne. « Un héritage sur lequel elles pourront bâtir un avenir plus radieux comme le dit cette sagesse africaine : pour que la termitière vive, il faut qu’elle ajoute la terre à la terre », exhorte le ministre d’Etat, Clément Sawadogo.

Selon le président du Conseil régional du Centre, Eric Tiemtoré, l’édifice a été construit sur fonds propres. Ce qui est un bel exemple, qualifie le ministre de tutelle, Clément Sawadogo, qui rappelle que les collectivités locales ont pour vocation de se prendre en charge.

« 2006-2018, plus de douze ans que le Conseil régional du Centre ne disposait pas de siège. Alors, vous comprenez cette envie de faire comme les autres régions et c’est de cela qu’est venu le secret qui repose sur la cohésion au niveau du Conseil régional du Centre. Je puis vous dire que nous sommes 36 conseillers régionaux issus de quatre partis politiques, mais nous avions ensemble eu cette vision là de nous doter d’un siège. C’est en cela que nous avons accepté épargner à chaque session budgétaire, un certain montant pour démarrer les travaux. Nous avons pris notre bâton de pèlerin pour voir certaines structures d’accompagnement, malheureusement, nous étions dans une situation d’insécurité qui a été aggravée par la pandémie à Covid-19. Donc, nous nous sommes dit que c’était à nous de trouver les moyens pour construire ce siège », s’est attardé le président du Conseil régional du Centre, Eric Tiemtoré.La cérémonie a enregistré la présence de nombreuses personnalités : ministres, gouverneurs, députés, maires, présidents de conseils régionaux, autorités coutumière, etc.

Il relève que pendant que le siège se construisait, sa structure a pu réaliser l’ensemble des activités contenues dans le plan d’urgence de développement référencé au Plan national de développement économique et social (PNDES) dont des ouvrages de franchissement, des structures éducatives et sanitaires.

La semaine prochaine, le Conseil régional donne rendez-vous dans l’arrondissement N°4 pour réceptionner un centre d’apprentissage pour jeunes et dans la deuxième moitié de l’année, il est annoncé à Barogo (commune de Saaba, périphérie sud-est de la capitale, ndlr), la construction d’un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) tout équipé, et l’aménagement de la forêt régionale de plus de 35 hectares

Pour mémoire, le Conseil régional est un espace économique chargé de la planification du développement dans l’ensemble de la région à travers les communes.

O.L
Lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *