BURKINA : BIENTÔT UNE USINE D’ÉGRENAGE DE COTON BIOLOGIQUE

En prélude de la tenue du Salon international du coton et du textile (SICOT), le ministre du commerce Harouna Kaboré fait la point des préparatifs le lundi 13 janvier 2020. Le Salon est à sa deuxième édition et se tient du 30 au 31 janvier 2020 à Koudougou.

Cette 2e édition se veut être une plate-forme d’échanges et de réflexion.
Placée sous le thème <<Production et transformation du coton : moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les États africains>>, le salon s’élève à un coût de 455 millions de FCFA.

L’objectif de ce SICOT est de mettre en valeur le secteur du coton et du textile et de faire du Burkina Faso, le carrefour par lequel se dégagent les solutions majeures pour le développement de la chaîne de valeur du coton et du textile en Afrique.

Au cours du SICOT, il y aura l’inauguration de la première usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest. Il y aura également des conférences, des panels sur divers thématiques.

Elle réunira les professionnels de la chaîne de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement de la filière coton et du textile.

<< Cette manifestation devra permettre au Burkina Faso de conforter son leadership africain dans la filière, de valoriser le coton burkinabé et de stimuler davantage sa transformation >>, affirme le ministre du commerce, Harouna Kaboré.

La République de Turquie est le pays invité d’honneur. Ce pays, à en croire le ministre de l’économie entretien de bonnes relations et le notre.

Cela se traduit par le processus d’implantation du projet  »A STAR Textile Burkina Faso qui s’installera sur trois sites (Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou). << Ce qui va générer plus 12 mille emplois directs et 50 milles indirects >>.

(Source : Nafisiatou Vebama-Infowakat.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *